5 septembre 2022

L’IRCEC, c’est quoi ? Episode 1

Episode 1, durée 1 :42. Tous les mois, retrouvez un nouvel épisode de notre série spécialement conçue dans le cadre des soixante ans de la Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes-auteurs.

L'IRCEC, c'est quoi ? Episode 1, durée 1 :42.

L’IRCEC est un organisme de Sécurité sociale, c’est la caisse de retraite complémentaire des artistes-auteurs.

Attention, complémentaire ne veut pas dire facultatif : on parle bien ici de cotisation sociale obligatoire.

L’IRCEC a été créée en 1962, par des créateurs qui ont décidé de prendre en main leur avenir : pas question de travailler toute sa vie pour finir ses jours dans la misère.
Forte de cet héritage, l’IRCEC est administrée par des artistes-auteurs, élus par leurs pairs tous les six ans.
Ce sont eux, et donc vous, qui veillez à l’équilibre de la caisse, la bonne gestion financière et l’attribution d’aides sociales.
Les décisions sont prises dans le respect des dispositions règlementaires et sous contrôle d’une autorité de tutelle, le ministère des Affaires sociales.
Petite subtilité, la Caisse IRCEC gère trois régimes. C’est donc la nature de votre activité - rémunérée en droits d’auteur - qui détermine votre rattachement : dans les grandes lignes c’est RAAP pour tous, auquel s’ajoute RACD pour le secteur de l’audiovisuel et du spectacle et/ou RACL pour la musique.
Sur la base des infos que lui transmet l’URSSAF, l’IRCEC calcule et « appelle » les cotisations de retraite complémentaire auprès des artistes-auteurs.
Certains montants sont directement transmis par la SACEM, la SACD, la SCAM ou les producteurs audiovisuels par exemple. On dit alors que vos cotisations ont été « précomptées » à la source.
Le jour J, l’IRCEC vous versera une pension en fonction des points cumulés durant votre activité de créateur.
Ce montant s’ajoutera à votre retraite de base et à tous les autres droits que vous aurez ouverts, par ailleurs, tout au long de votre vie.